La Femme – Mystère

La Femme – Mystère

1540-1

À l’époque où La Femme répondait en personne aux messages échangés sur MySpace et faisait ses concerts dans des caves, on était loin de tout ce buzz aujourd’hui générés par les médias.

Certains comparent les textes du groupe au presque « engagement » de Fauve. Mais, La Femme, se démarque par ses textes beaucoup plus littéraires et poétiques et semble la jouer détachée (« Septembre » « Le vide est ton nouveau prénom »). À cela se mêle le cinéma, car Mystère renvoie des images et parle probablement à la génération Y (« Où va le monde ? ») qui ne cesse de se réinventer chaque jour.

Sans trop en faire, la clique nous balance à la gueule « Elle ne t’aime pas » titre qui provoque en nous un sentiment amer rappelant la cruauté de l’être humain, la difficulté des relations sentimentales. On pourrait penser que les jeunots exagèrent et exaspèrent, mais ils suscitent la fascination par l’originalité qu’ils dégagent. C’est à se demander s’ils n’ont pas lancé le « mouvement » pour d’autres groupes français faisant de plus en plus leurs preuves dans le paysage musical français.

Mystère n’est certes pas aussi captivant que Psycho Tropical Berlin mais suscite tout de même un emballement remarquable.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *